Pages

dimanche, mars 29, 2015

Medic roman in Franta (70)

Lista rusinii incepe azi. Am promis adineauri, ma tin de cuvant. Si subiecte am, nu va imaginati cate! De ce fac asta? Nu fiindca francezii, medicii francezi ar fi imaculati si perfecti, ci pentru ca eu, ca român am muncit ca un câine aici, de 5 ani, ca sa demonstrez ca sunt la nivelul cerintelor, ca sunt competenta si imi merit locul in Franta. Si nu am chef ca altii, care se comporta ca niste infractori in Franta, sa ne faca de râs, sa ma faca de râs. Nu o sa ascund gunoiul sub pres, asta e, cei care calca pe bec vor avea placerea sa se citeasca aici.
Sa incepem cu o dentista, Dr. Daniela COMUSI si cu isprava ei de mai mare rusinea, pe care ziarele din Bretagne o aduc la cunostinta publicului. Dupa cativa ani de lucru la St. Brieuc, doamna a inchis brusc cabinetul lasand secretara fara salariu, furnizorii neplatiti, impozitele neplatite, si a sters-o. Scandalul e imens, plângeri depuse pe la toate tribunalele competente, iar eu, la numai 40 de km distanta de ea, in acelasi departament, cum sa explic pacientilor care ma intreaba "de ce a procedat asa?" Sa le spun ca asta-i românul, nu pot. Eu insami sunt românca. Nu am nicio explicatie sa le dau, dar pot sa fac cunoscuta isprava ei celor care o cunosc in România. Uite asa, pentru ca merita. Daca vroia sa se opreasca, nu o obliga nimeni sa ramana, putea, insa, sa o faca civilizat, sa isi plateasca datoriile, sa informeze Ordinul si sa inchida.
In acelasi timp, aviz naivilor care cumpara cabinete in Franta: aveti toate sansele sa sfarsiti ca ea.
Iata relatarea din unul din ziarele franceze care au scris stirea, Ouest France:




La dentiste quitte son cabinet sans prévenir


Installée au centre-ville de Saint-Brieuc, une dentiste a quitté son cabinet du jour au lendemain. Elle a laissé tomber ses patients. Et sa secrétaire qui s'est retrouvée sans travail. Tous les rendez-vous annulés

«J'étais en train de refaire un appareil dentaire. Aujourd'hui, il me manque la moitié des dents en bas. Je n'ouvre plus la bouche devant mes clients... » Remonté contre sa dentiste, qui a mis la clef sous la porte de son cabinet Saint-Brieuc sans prévenir personne, ce chef d'entreprise conserve néanmoins son humour. Et n'a pas la dent trop dure contre elle. «Ça me fait mal sourire... »
Depuis quelques semaines, le téléphone du cabinet, situé derrière la poste, répond inlassablement : «Les lignes de votre correspondant sont momentanément interrompues. Votre appel ne peut aboutir... »
D'origine roumaine, la dentiste avait racheté, il y a près de trois ans, un cabinet du centre-ville, après le départ à la retraite du précédent praticien. «Ce cabinet marchait très bien. Des centaines de patients se retrouvent dans la même situation que moi», poursuit ce dirigeant d'une petite PME de la région guingampaise qui se faisait soigner par elle tous les samedis. Pareil pour ses fournisseurs qu'elle a laissés tomber du jour au lendemain.
Et la secrétaire qui travaillait dans ce cabinet depuis 25 ans est encore toute retournée. «Le mardi17 février, elle m'a appelé pour me demander d'annuler tous les rendez-vous.» Elle lui a demandé de la rencontrer à son domicile à Langueux pour en savoir davantage. Et pour lui régler ses salaires et autres congés payés, recevoir son solde de tout compte... «Elle a refusé. Elle était déjà partie.» Depuis, elle n'a plus eu aucun contact avec son ancien employeur.
Difficultés financières ?
La secrétaire a engagé une procédure devant le tribunal des prud'hommes pour récupérer son dû. Étant la seule salariée, c'est à elle de provoquer le dépôt de bilan du cabinet dentaire auprès du tribunal de commerce. «La procédure est en cours», dit-elle. Aujourd'hui, elle a retrouvé un travail dans un cabinet.
Reste à savoir pourquoi cette dentiste a pris la fuite. «Ce cabinet avait une grosse clientèle. Au départ, ça marchait très bien», poursuit l'ex-salariée. Puis au fil du temps, tout lui paraissait «bizarre».
L'hypothèse de grosses difficultés financières pourrait expliquer son départ. Il semblerait qu'elle croulait sous les dettes et qu'elle devait faire face à d'importants emprunts contractés dans plusieurs banques.

Foto Google Maps. Cabinetul dentar se afla in aceasta cladire, deasupra Banque de Bretagne

Medic roman in Franta (69)

Saptamana care a trecut am fost contactata de doua farmacii din Franta, una in Est, una in Sud, care ma cunosc din interventiile mele in UFML, deci nu personal, si care sunt in cautare de medici, bineinteles. Mi-au trimis anunturile lor spre publicare pe blog, ceea ce fac chiar acum. Cititi cu atentie, daca sunteti interesati contactati autorii anunturilor si cereti toate detaliile de care aveti nevoie, iar in ceea ce ma priveste, cred ca e ultima oara cand mai fac asa ceva (publicare de anunturi) fiindca nu mai am timp si nu mai vreau sa ma implic. Asta fiindca dupa mai mult de patru ani de munca si mai mult de 400.000 de vizite pe blog, pot sa numar poate 20 de medici români care au stiut sa-mi spuna "multumesc" pentru ajutorul gratuit pe care l-au primit sub diferite forme. Intrucat românii sunt cea mai inteligenta natie pe glob, buricul pamântului, se vor descurca fara indoiala. Deja, informatiile pe care le-am dat sunt mai mult decat suficiente ca sa poata spune la sfarsit: "am sondat internetul si ne-am descurcat singuri" (surpriza pe care am avut-o recent cu o familie de medici pentru care am facut TOTUL, chiar am cedat un post propus mie). 
De aici inainte, blogul va fi dedicat criticilor la adresa medicilor români care ne fac de cacao in Franta si altor subiecte dragi mie. Orice altceva in afara de informatii utile pentru medici. Ca suffit!

ANUNT nr. 1

Cher Docteur,
Tout d'abord je vous remercie pour votre accueil et vos précieux conseils. Et comme convenu, je vous joins ci-dessous l'annonce que je vous laisse le soin de publier sur votre blog ou à diffuser à qui de droit:

RECHERCHONS MEDECINS GENERALISTES ET/OU SPECIALISTES POUR INSTALLATION EN LIBERAL EN FRANCE
Dans le cadre d'un projet de Maison de Santé situé à Audincourt en région Franche-Comté dans le département du Doubs (France), nous recherchons 3 ou 4 médecins généralistes et/ou spécialistes (pédiatre, diabétologue, angiologue...) souhaitant s'installer en libéral. Audincourt, avec ses 15.000 habitants, se situe dans l'est de la France, tout près de la Suisse et non loin de l'Allemagne. Région vallonnée, très verte, les amoureux de sport, de nature et de grands espaces ne pourront qu​e s'y plaire. Les gastronomes ne seront pas en reste, puisque nous disposons d'un savoir-faire et d'un terroir unique. Je vous invite à consulter le lien suivant pour découvrir un peu plus notre belle région: http://www.franche-comte.org/
A ce jour, les locaux sont constitués d'une pharmacie (l'une des plus grandes de la région) et un cabinet d'infirmières est en cour d'installation. 
Ces locaux ont été entièrement refaits à neufs et sont accessibles aux personnes à mobilité réduite (rampe + ascenseur).
Audincourt

Environnement immédiat: une Moyenne surface, une boulangerie, une école maternelle + primaire, une auto-école.

Ce projet est à titre privé, nous ne dépendons d'aucune collectivité.
A noter que l'exercice de la médecine en France requiert une très bonne connaissance de la langue française.
Loyer mensuel très raisonnable, à négocier, le but étant que les médecins s'installent de façon durable. Nous pouvons même envisager de ne pas faire payer de loyer pendant les premiers mois, le temps de se constituer une patientèle. 
Aussi, nous vous réservons un accompagnement ​​personnalisé lors de votre intégration en France (inscription à l'Ordre des médecins, logement, administration, etc...)​

N'hésitez pas à me contacter pour plus de renseignements au 00 336 24 02 08 46 ou par mail: valix.contact@gmail.com

Bien cordialement,

Véronique Alix
Tel.06 24 02 08 46


ANUNT nr. 2

Bonjour Docteur Mihai,

Je fais suite à notre conversation de ce jour. Je suis pharmacien à Orgon qui est une commune des Bouches du Rhône dans le sud de la France. Le climat est agréable, nous sommes situés entre le massif des Alpilles et le Lubéron. Cavaillon est à 5 min, Avignon à 30 min et Aix en Provence à 40 min. Notre village compte 3200 habitants et il y a actuellement 2 médecins généralistes.

Dans l'état actuel des choses un troisième médecin serait le bienvenu car les 2 médecins déjà présents sont surchargés de travail. De plus, un des médecins souhaite partir à la retraite prochainement. Il souhaiterait trouver un remplaçant pour lui céder gratuitement sa clientèle et l'accompagner pour son installation au village.

Un local est disponible au sein d'un pôle de santé où se situent déjà une pharmacie et une dentiste.
La dentiste qui s'est installée dans notre village en septembre 2014 est d'ailleurs Roumaine et est très contente de son installation.

Le local pouvant accueillir jusqu'à 2 médecins est grand (75 m2), le propriétaire du local est prêt à offrir les 3 premiers mois de location. Par la suite, le loyer sera de 650 €/mois pour l'intégralité du local.

La mairie d'Orgon est prête à mettre gratuitement à la disposition du ou des futurs médecins un appartement pendant une durée de 1 an.

Je ferai moi-même tout mon possible pour offrir le meilleur accueil aux médecins qui souhaiteront s'installer dans notre village.

Voici mes coordonnées :
Benjamin BROSSIER
Pharmacie de la Durance
86 avenue de la victoire
13 660 Orgon
Téléphone mobile : 06 18 44 19 92.

Dans l'attente de vous lire, je vous remercie par avance pour votre aide.

Bien cordialement.

Benjamin BROSSIER

Orgon

mercredi, mars 11, 2015

Teoria comparatiei (6)

M-a zapacit lumea de o luna de zile cu dezbaterea (debila) despre oportunitatea orelor de religie la scoala. Si am fost dezgustata sa aflu ca parintii, in cea mai mare parte, au acceptat prezenta popilor in clase.
Vreau sa imi expun punctul de vedere, fanaticii religiosi sa se abtina de la comentarii fiindca le sterg din start. In acceptiunea mea, religia nu are ce cauta la scoala din cel putin doua motive:
1. Nu poti sa indoctrinezi un copil, indiferent ca e vorba de religie, de politica sau de orice altceva.
2. Nu poti sa predai unui copil evolutia speciilor si in ora urmatoare geneza din Adam si Eva! Pai, ce sa inteleaga si ce sa creada un copil cand aude doua lucruri contradictorii, prezentate fiecare ca fiind singurul adevar acceptabil, si asta timp de ani de zile? Nu intelege nimic si devine un scindat mental.
Tot in acceptiunea mea si, sunt sigura, si a voastra, scoala româneasca are nevoie de o reforma din temelii. Care nu se va realiza niciodata, nu sunt naiva, dar imi permit sa dau cateva idei, inspirate din programa scoalara a Mariei, aici in Franta.
Cu banii aruncati pe popi, nu ar fi mai util sa se finanteze excursii de studiu pentru elevi? Excursii, in tara si in strainatate, din care copii vor invata ceva, care le vor permite sa descopere lumea, sa ilustreze geografia si istoria predate la scoala, sa perfectioneze nivelul de limbi straine, etc? De exemplu: cand Maria era mica, in CM1 (clasa a treia in România), adica primul ei an de scoala in Franta, a participat la ceea ce se numeste aici "classe de neige". Este o excursie de o saptamana la munte (ea a fost in Haute Savoie, deci in Alpi), unde: copii iau cursuri de ski, invata despre flora si fauna montana, viziteaza obiective din industria locala, in fine, afla despre viata de "montagnard". Primavara, copiii pleaca in "classe verte", iar spre sfarsitul anului scolar, in iunie, se organizeaza "classe de mer". Logica e simpla, intelegeti acum ce inseamna fiecare. Acest tip de excursii se organizeaza o data la doi ani, ceea ce inseamna ca in fiecare an copilul pleaca undeva: un an in classe de neige, anul viitor in classe de mer, etc. Odata ajunsi in clasa a cincea (a sasea in România), copiii incep sa iasa in strainatate! O data pe an, o saptamana intr-o alta tara a carei limba o invata la scoala, pentru imersiune in societatea respectiva si in limba in cauza. In clasa a cincea, Maria a fost in Anglia, la Plymouth, anul acesta, la ora la care va scriu, este in Irlanda, la Tarbert, pentru imersiune in limba engleza. Principiul este extrem de simplu: schimb de copii. Familiile din tara corespondenta isi trimit copiii la noi o saptamana, dupa care copiii nostrii vor fi gazduiti in familiile lor. Ceea ce inseamna ca costul acestor excursii include doar transportul. Acesta este platit: in parte de scoala, in parte de parinti. Nu e mai simplu si mai ieftin decat costurile unui voiaj in strainatate pe care cei mai multi parinti in România nu vor putea niciodata sa il acopere in conditiile actuale? Nu este infinit mai benefic pentru copii decat sa li se predea "mântuirea sufletului" si "frica de dumnezeu"?
Parteneriatele se fac cu tarile invecinate (sau nu): Germania, Italia, Spania, Anglia, Irlanda, iata numai cateva, in functie de limba aleasa de elev ca fiind prioritara pentru el. 
Indraznesc sa-mi imaginez ca elevii români care invata, sa zicem, germana la scoala, ar putea merge in schimb scolar in Austria care nu e prea departe. Italia e fezabila de asemenea, Ungaria nu mai vorbesc!
Dar, de ce sa gandim in acest fel? Nu e mai simplu sa ramanem tâmpiti? Asta e logica româneasca indestructibila care nu inceteaza sa ma uimeasca.
O alta idee care ar putea fi finantata cu banii de popi: cursurile de natatie la scoala, cursurile de prim ajutor care ar salva niste vieti (de pacatosi, desigur) la o adica, cursurile de tehnologie unde li se explica copiilor toate noutatile tehnice, de le telefonul portabil pana la navetele spatiale. Si cursurile de economia familiei, unde sa li se explice ce este aia factura de curent, ce e ala un cont bancar, ce e ala salariu, cum sa administram bugetul familiei pentru o buna gospodarire a casei.
Dar de ce sa nu ramânem tâmpiti? Daca stim biblia, e suficient, biblia ne plateste facturile, ne vindeca de boli, ne invata limbi straine si, mai ales, ne pregateste pentru viata de apoi, asa mi s-a spus de catre un fanatic religios.
Stiti ceva? Scoala româneasca este deja in viata de apoi. Va las sa reflectati.